mercredi 3 février 2021

Housse pour machine à coudre

Comment allez-vous ? Moi, c'est couds ci, couds ça...

Ma MAC Singer est de retour. Elle a été réparée entre les deux confinements. J'ai hésité, en valait-elle vraiment le coût ? Oui, m'a assurée le technicien. Elle va repartir pour 30 ans ! Bingo, j'ai donné le feu vert.

Ces dernières semaines, j'ai cousu quelques bricoles, mais pas autant que j'aurais voulu.

La MAC de Nathalie était protégée par une housse plastique un peu déglinguée, qui commençait à ne plus ressembler à rien. Elle était intéressée par une nouvelle housse pour protéger sa machine. Une fois ma tenue de mère Noël enfilée, j'ai retenu le tuto de Modes et Travaux. Il nécessite deux panneaux pour le devant et le dos, deux panneaux pour les petits côtés, et un panneau pour le dessus avec une ouverture pour le passage de la poignée.


J'ai opté pour du tissu matelassé, que Nath avait dans son stock et dont elle ne faisait rien. Matelasser soi-même son tissu, c'est bien, c'est un peu long et le jeu en vaut la chandelle, mais six jours avant Noël...

On réalise la housse deux fois : une dans le tissu principal, une dans la doublure. Ensuite, on les glisse l'une dans l'autre. Pour bien consolider, j'ai fixé les quatre angles. On pose du biais autour de la base et de la poignée, et on coud un joli nœud pour décorer.



Elle possède une poche à l'avant pour ranger le petit matériel de couture, un patron, des notes, les prises et la pédale de rhéostat, etc.



Et voici une jolie housse molletonnée, mignonne et pratique avec sa poche. Elle dissimule la machine et la protège de la poussière. Elle a fière allure, non ?


Celle de ma machine à coudre est solide et en bon état. Dommage...

Et puis, j'ai d'autres cousettes à faire. Pourquoi couds ci couds ça ? Parce ce qu'il me reste à coudre des essuie-tout lavables, des charlottes couvre-plats de grande taille, des protège-slips et serviettes lavables, des trousses pots de crayons... La liste est longue comme le bras : toujours des projets à glisser sous ma MAC. Et j'aime ça !

La semaine prochaine, je vous montre un déguisement.

A bientôt. On est bien au chaud, non ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 27 janvier 2021

Trio de cadeaux

Dans ma hotte du Père Noël, il y avait un ensemble de petites choses pour ma maman, mes sœurs, mes filles, nièces et petite-fille. Des cadeaux écolo, des cadeaux raisonnés pour trouver une alternative plus durable face aux déchets plastiques. Bonne nouvelle, cette année, l'engouement pour la réduction des déchets s'est accéléré !

Je commence mes publications de cadeaux faits maison, par une sorte de kit zéro déchet, composé de plusieurs éponges Tawashi et d'un baume à lèvres. J'avais fait provision de magazines pour me confiner, ils m'ont fournie matière à travailler !


Qui a eu cette idée folle... un jour, d'inventer le fil Trapilho ! C'est un fil enroulé, fabriqué à partir de jersey de coton, recyclé. On peut l'acheter, en grosses bobines (fil Zpagetti) ou le confectionner soi-même, c'est encore mieux, à partir de t-shirts usagés ou tachés.


La technique du fil Trapilho est à retrouver par ici et dans le magazine Mes créations zéro gaspi 3 (Hors-série n°4).


C'est très simple à fabriquer, ensuite, il se tricote, se crochète, se noue, se tresse ou bien se tisse. Ce fil XXL se travaille généralement avec des aiguilles ou un crochet de 10/12. Il peut être uni, imprimé, effiloché, laineux, etc.

Quelques éponges écolo plus tard...


Il y a du fun dans la cuisine. Ces éponges sont vraiment très, très rapides à tricoter, avec des aiguilles n°8. Atout supplémentaire, elles sont lavables en machine (30 ou 60°) et réutilisables. Elles sont également très absorbantes, on peut tout laver avec : la vaisselle, les surfaces. Elles ramassent super bien les miettes ! On termine avec une petite accroche pour les suspendre afin qu'elles s'égouttent. Petit à petit, on oublie les éponges classiques. Le tuto utilisé se trouve ici.


Et du fun dans la salle de bain. On pourrait croire que ce sont des boules de Noël, à suspendre dans le sapin... pour un arbre original et décalé ! Pourquoi pas ? Serait-ce une si mauvaise idée ? Ce sont des éponges pour la douche, toutes douces, car tricotées, 100% recyclées. Cette utilisation valorise les restes de pelote de fil acrylique.


Idée tirée du magazine L'abécédaire du zéro déchet de A à Z (hors-série n° 1).


Avec des aiguilles n° 3.5, on tricote un trapèze que l'on ferme comme un tube. En refermant les extrémités, les lignes horizontales forment une spirale et une éponge toute ronde se forme, comme par magie ! C'est ça la magie de Noël !

Pour compléter ces cadeaux, j'ai « cuisiné » un baume à lèvres maison, recette bio, constituée de cire d'abeilles en pastilles, d'huile de noix de coco et d'huile végétale. Une fois liquide, j'ai versé la mixture dans des petits pots en verre, avant que le tout se fige rapidement. On peut l'emporter partout !


Pratiques, économiques, les cosmétiques solides ont la côte et le vent en poupe.

Voici une première publication pour ce Noël 2020. On peut toujours profiter de nos journées, un peu courtes, pour prendre le temps de coudre, (re)décorer nos maisons, bricoler, etc. Savourons tous ces moments qui sont les nôtres, en mode cocooning ! Quand tout s'agite, quand il fait froid, quand il faut être rentrés à 20h, voire 18h, c'est bon de rechercher douceur et confort.

La semaine prochaine, je joue à cache-cache avec la MAC !

Prenez soin de vous !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 13 janvier 2021

25 Décembre

Noël, c'est illuminer et décorer sa maison, c'est accueillir sa famille, c'est faire la fête, rire et chanter.
Noël, c'est aussi la crèche et l'histoire d'une naissance que l'on raconte chaque année.


Pour une crèche commencée l'année dernière, j'agrandis ma collection de figurines en bois. Aujourd'hui, notre regard se porte à nouveau vers la sainte Famille de Nazareth. Dans l'étable obscure de Bethléem, autour de l'Enfant Jésus, de Joseph et de la vierge Marie, on place souvent un quatrième personnage, le berger. Dans l'histoire biblique, il joue un rôle important puisque c'est lui qui a proclamé la nouvelle de la naissance. Il représente les humbles, les petits, les pauvres. Vêtu d'un habit sobre et d'un chèche, il est équipé d'un bâton pour se défendre.


On raconte que dans les environs se trouvaient des bergers qui passaient la nuit dans les champs pour garder leurs troupeaux. D'abord effrayés, ils croient l'ange qui leur annonce la nouvelle : « Vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire. »

 

Le berger est souvent représenté seul avec quelques moutons. J'ai ajouté un jeune pâtre, tenant un agneau dans ses bras. Il porte une longue cape pour se protéger du froid.

 

J'ai planté le décor avec un rondin, encerclé de morceaux de bois représentant l'étable, minimaliste et dépouillée de tout superflu. Le bœuf est présent, selon la coutume, ainsi que les anges.


Cette petite scène était très agréable à fabriquer. J'ai bien l'intention d'ajouter d'autres sujets pour la Nativité en 2021.

Les prochaines publications vous dévoileront les cadeaux fabriqués et offerts pour Noël.

Bisous. Bonne semaine.
Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...