mercredi 1 août 2018

La surjeteuse...

... cette machine qui fait peur !
Cela fait plusieurs mois que je l'ai, et à part quelques bricoles, je n'ai rien cousu avec ! Virginie me réclame des lingettes démaquillantes lavables, je crois que c'est le moment de me lancer... Oups ! J'ai peur !

Ma copine Béatrice accepte de venir me donner un cours, un jeudi après-midi. En l'attendant, je commence à couper des carrés dans des chutes de tissu et dans un morceau d'éponge de bambou, à coudre par paire.


C'est l'occasion d'offrir une belle nouvelle vie à tous ces morceaux de tissu qui s'entassent au fond d'un carton ! Ce serait dommage de les jeter alors qu'on peut les recycler.

Béa : « Je pensais que tu voulais coudre des rondes. »
Moi : « Des rondes, tu crois ? Je ne m'en sens pas capable. Montre-moi ! »
Forcément, la sienne est parfaite !


Devinez laquelle est la mienne...
J'ai besoin d'entraînement ! Coudre droit est quand même plus facile pour une grande débutante comme moi ! Après quelques carrés, je crois que j'ai compris, alors maintenant, c'est pause café ! Je continuerai demain... sans Béa à mes côtés.

Le lendemain, je suis prête et fébrile. Allons-y ! Et je couds, et je couds, encore et encore... « Bah, c'est quoi ces fils ? Pourquoi je n'ai plus de chaînette ? » C'est malin, Odile !! Absorbée que je suis... Je viens de me faire avoir comme une débutante. Une bobine s'est vidée. Et pire que tout, JE NE SAIS PAS ENFILER cette maudite machine !!

Allô, Béa, j'ai besoin de toi ! Elle y a passé une heure, malgré les schémas et les explications du livret d'instructions ! A n'y rien comprendre. Merci Béa pour ta patience et ta persévérance. Je vais pourvoir reprendre ma couture. J'ai une seconde bobine presque vide : je t'ai à l’œil, toi ! Une fois, mais pas deux ! Non mais.

Je sais comment faire, Béa m'a expliqué : il faut nouer l'extrémité du nouveau fil au fil pré-enfilé, et tirer pour le faire passer dans la machine, jusqu'au chas de l'aiguille. Jusque là, tout va bien. Y'a plus qu'à ! Je vais coudre également des lingettes pour Mathilde et Nath, et pour moi aussi tant qu'à faire !

Mais voilà, cette surjeteuse a décidé que rien ne se passerait tranquillement. Et rebelote ! Un boucleur se désenfile, seul ! Cette fois, je décide de m'en sortir sans l'aide de Béa !! Cette machine n'aura pas ma peau ! J'ai une furieuse envie de la passer par la fenêtre... Ne me demandez pas comment, après plusieurs essais infructueux, j'y suis arrivée. Enfin !!
J'ai cousu 44 lingettes au total, onze chacune.











Le tuto

Les lingettes, de 10 cm de côté, sont cousues directement à la surjeteuse, envers contre envers. Les rondes ont un diamètre de 10 cm.
Et le petit panier qui va bien avec !



Sur l'envers de la toile enduite, tracer un carré rassemblant 9 cases de 12 cm de côté.


Découper une forme de croix pour obtenir 5 cases. Faire de même sur le tissu coton.



Dans les carrés restants, vous avez déjà de quoi faire quatre lingettes, en les diminuant.


Former les paniers en assemblant les quatre côtés et coudre au point droit.


Sur le panier en tissu, laisser une ouverture sur un côté, pour le retournement.


Retourner le panier en tissu coton, sur l'endroit, pour le glisser dans le panier en toile enduite.


Les deux paniers sont l'un dans l'autre, endroit contre endroit. Aligner les coutures et piquer à 0.5 cm du bord.


Retourner par l'ouverture, les deux tissus sont sur l'endroit.


Fermer l'ouverture, soit à la main, soit à la MAC.


Glisser le tissu coton à l'intérieur du panier en toile. Réaliser une surpiqûre à 0.5 cm du bord.


Former un revers.


Ces réalisations sont très économiques quand on utilise des chutes de tissu. Si vous n'avez pas assez de tissu pour couper une forme de croix, il suffit de couper cinq carrés et de les assembler.


Prévoir alors des marges de couture, sinon, le panier sera plus petit.





  

L'éponge de bambou

C'est un tissu très absorbant et qui possède une durée de vie très longue. Il reste doux et moelleux malgré les nombreux lavages. On peut l'utiliser pour les couches lavables, coussinets d'allaitement, etc.





Concernant l'entretien, il suffit de les passer à la machine (40°), dans un filet, avec le reste du linge. Séchage doux.










Ces lingettes sont réutilisables, plus besoin de coton dans la salle de bain : moins de déchets dans la poubelle ! De plus, c'est joliment présenté dans les petits paniers.


Merci Béatrice pour ton aide.

Que votre semaine soit douce et ensoleillée !
Bisettes, et à la semaine prochaine.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...